lundi 14 novembre 2011

Etang de Saint-Hilaire, les carnassiers

Bonjour à tous,

Cette nouvelle journée s'annonce plutôt bien avec un soleil magnifique digne des plus belles journées de printemps et parfois même d'été en limousin...
Ma soirée fut passée sous la construction d'une nouvelle mouche baptisée; LA BLANCHE dont la mission serait d'attirer la curiosité de tous les chasseurs des grandes étendues sans discrimination.

A quoi ressemble cette LA BLANCHE pour un carnassier? Certainement à une sorte d'intrus non identifié ressemblant à une fusée en vitesse de croisière et à un poissonné lorsqu'il est à l'arrêt. En bref, une chose qui à l'air d'être tombée tout droit d'un sapin de noël.
Ce sera donc un cadeau que je donnerai à qui passera par là et qui provoquera l'excitation la plus extrême.

Alors allons y, testons ce spécimen. Après quelques lancés plus ou moins réussis, je touche ma première prise! Ce sera un nouveau record personnel! Une belle perche bien dodue aux épines dorsales dignes d'un dragon des eaux.

Mon leurre n'attirerait-il que les perches? A la question s'accroche très vite la réponse, une nouvelle prise cette fois-ci plus lourde et plus puissante. Un beau brochet de 60cm fini dans ma main après une bataille mouvementée plein de rebondissements. Il repartira dans les grands fonds un peu groggy mais libre.

Puis une deuxième prise pas très loin de la première, un voisin de chasse donc. La bataille est plus vive et les à-coup son plus secs. Il sera plus petit et plus nerveux.

Le froid inondant mes jambes devient insupportable, je décide d'abandonner la partie. Mais je reviendrai avec encore d'avantage d'enthousiasme et de conviction.




Je vous laisse regarder le film de ce récit de pêche.


A vos moments de plaisirs,

Charly

1 commentaire:

  1. Bonjour! merci pour ta video tres sympa, quel plaisir de prendre de beaux poissons a la mouche!! L étang de St. Hilaire est il ouvert à tous ou faut il une carte particulière? Merci de ta réponse et continue de nous faire profiter de tes aventures... À bientôt, Florian

    RépondreSupprimer

Laissez moi vos commentaires sur ce récit